Élection fédérale 2021

Notre nouveau gouvernement déterminera les actions du Canada en matière de changement climatique et de produits toxiques au cours des prochaines années cruciales. Bien que nous ayons été débordés au cours de la dernière année et demie à faire face et à nous adapter à la pandémie de COVID-19, les récents événements météorologiques horribles au Canada et dans le monde entier demeurent au premier plan de nos préoccupations. La pandémie de COVID-19 n’a pas remplacé les autres problèmes de santé environnementale auxquels nous sommes confrontés – au contraire, elle a mis en évidence l’interconnexion entre la santé humaine et nos environnements. Nous sommes toujours confrontés aux effets néfastes sur la santé de la crise climatique, de l’exposition aux produits chimiques toxiques, des problèmes de santé et de sécurité au travail, des inégalités structurelles et du racisme environnemental.

Les sondages montrent que l’environnement/le climat et la santé figurent parmi les principales préoccupations des Canadiens. Nous ne pouvons pas laisser les candidats aux élections ni le prochain gouvernement ignorer ces questions.

Alors – que pouvez-vous faire en cette période électorale ?

Inscrivez-vous pour voter – et votez !

Si vous avez le droit de voter, assurez-vous que vos informations d’électeur sont exactes en vérifiant sur le site Web d’Élections Canada – et assurez-vous ensuite de voter !

Organisez un débat entre tous les candidats

Nous encourageons les membres de l’ACME à organiser un débat sur l’environnement avec tous les candidats, avec l’appui de GreenPAC! Les organisateurs des 100 débats pour l’environnement de GreenPAC fourniront une excellente trousse d’outils étape par étape, ainsi qu’un soutien organisationnel pour votre débat, et l’ACME prépare un guide supplémentaire pour les membres qui veulent organiser un débat orienté sur la santé.

Inscrivez-vous pour accueillir un débat dès aujourd’hui!

Engagez-vous directement auprès de vos candidats

Que vous receviez un appel téléphonique ou qu’on frappe à votre porte, que vous assistiez à un débat, que vous rencontriez un candidat lors d’un événement communautaire, que vous envoyiez un courriel ou que vous affichiez sur sa page Facebook, il existe de nombreuses occasions de vous engager auprès de vos candidats locaux au Parlement.

Dans tous vos engagements avec les candidats au Parlement lors des prochaines élections, nous vous encourageons à souligner l’importance du respect de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones (UNDRIP) et de la mise en œuvre des appels à l’action de la Commission Vérité et Réconciliation, dont la grande majorité reste sans réponse.

Voici quelques questions clés sur lesquelles vous pouvez interroger vos candidats :

  1. Réforme de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement

La Loi canadienne sur la protection de l’environnement (LCPE) légifère sur les questions environnementales cruciales directement liées à la santé par l’évaluation et la gestion des substances chimiques, de la pollution, des émissions des véhicules et des déchets dangereux afin de prévenir, réduire ou contrôler les impacts sur l’environnement et la santé humaine. La LCPE a été initialement promulguée en 1988 et modifiée la dernière fois en 1999. Une loi visant à modifier la LCPE a été déposée le 13 avril 2021. La première lecture du projet de loi C-28 renforçant la protection de l’environnement pour un Canada plus sain, a été saluée comme une première étape essentielle.

Nous ne pouvons pas laisser les élections ralentir notre progrès dans la mise à jour de la LCPE.

Demandez à vos candidats députés de s’engager à réintroduire rapidement un projet de loi C-28 amélioré après l’élection : Dites-leur qu’un environnement propre, des réductions d’émissions et des droits environnementaux conduisent à une meilleure santé. Nous ne pouvons pas nous permettre de retarder davantage la modernisation de la LCPE.

2. Éliminer progressivement les combustibles fossiles et soutenir une transition bien planifiée

Le récent rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a montré plus clairement que jamais que nous devons mettre fin à notre dépendance mondiale à l’égard des combustibles fossiles pour préserver la santé de la planète. Ici, au Canada, nous devons parcourir une courbe abrupte pour éliminer progressivement les combustibles fossiles de manière à garantir la santé et le bien-être des travailleurs et des peuples autochtones qui dépendent actuellement de l’économie des combustibles fossiles. Malgré un engagement à éliminer progressivement les subventions aux combustibles fossiles, le gouvernement du Canada a annoncé en 2020 au moins 18 milliards de dollars de subventions et de financements publics pour le secteur pétrolier et gazier.

Demandez à vos candidats députés de s’engager à mettre fin à toutes les subventions, financements publics et autres soutiens fiscaux au secteur pétrolier et gazier d’ici 2022, y compris le soutien financier fourni par Exportation et développement Canada. Demandez que les travailleurs et les peuples autochtones soient des membres clés de tous les processus de planification de la transition. Et tout nouveau gouvernement doit s’engager à annuler l’expansion de Trans Mountain et tout soutien au développement de nouveaux combustibles fossiles.

3. Mettre fin aux exportations de charbon thermique

Dans une grande victoire, le Canada a un plan pour éliminer progressivement l’exploitation du charbon thermique, ou charbon brûlé pour l’électricité. Cependant, nous continuons à exporter du charbon américain vers des pays du monde entier. Le charbon est le combustible fossile le plus sale, et les médecins impliqués dans l’ACME ont joué un rôle clé en soulignant les nombreux méfaits du charbon sur la santé au Canada. Nous devons maintenant étendre ce travail à l’échelle mondiale.

Demandez à vos candidats députés de s’engager à interdire les exportations de charbon thermique.

Campaigns

Resources

There are no resources available yet