Projet Résistance locale aux énergies fossiles


Le
projet Résistance locale aux énergies fossiles, mené en partenariat par la Skeena Watershed Conservation Coalition, Keepers of the Water et l’Association canadienne des médecins pour l’environnement (ACME), est axé sur le croisement critique entre la santé, la justice sociale et la crise climatique provoquée par l’extraction des combustibles fossiles. Ensemble, nous nous attaquons aux problèmes auxquels sont confrontées les collectivités qui subissent de façon disproportionnée les effets de l’extraction des combustibles fossiles, en particulier la fracturation hydraulique dans le nord de la Colombie-Britannique et l’exploitation des sables bitumineux en Alberta et dans les Territoires du Nord-Ouest.
 

Résumé

Intégré au Programme de prévention de l’exposition toxique de l’ACME, le projet Résistance locale aux énergies fossiles est le fruit d’un partenariat entre l’ACME, la Skeena Watershed Conservation Coalition et Keepers of the Water. Nous cherchons à susciter des discussions, à sensibiliser la population et à trouver des solutions en collaboration avec les collectivités qui subissent les répercussions de l’extraction des combustibles fossiles. En faisant connaître leur voix et leur vécu, nous souhaitons inciter la mise en œuvre de modifications législatives ainsi que l’élaboration de politiques, complémentant ainsi les efforts récents de l’ACME visant à défendre l’adoption du projet de loi C-226 et la réforme de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (LCPE). Nous respectons la souveraineté et le leadership des populations autochtones et tenons compte des répercussions des décisions en amont et en aval, et non seulement dans les régions directement touchées. Pour ce faire, nous adoptons une approche axée sur les solutions, qui s’inscrit dans un cadre plus large de santé planétaire.
 

Contexte

Certains incidents récents, notamment la survenue de fuites provenant des bassins de résidus de sables bitumineux de la Compagnie Pétrolière Impériale, soulignent que les efforts de plaidoyers actuels sont insuffisants et que les décideur(euse)s politiques et le public doivent être sensibilisés davantage aux effets néfastes de l’extraction des combustibles fossiles sur la santé. Notre projet vise à lutter contre des crises urgentes de santé environnementale, dont le déversement de 5,3 millions de litres d’eaux usées toxiques dans les sources d’eau des collectivités situées en aval d’un site d’exploitation des sables bitumineux, dans le nord de l’Alberta. Cette situation et bien d’autres révèlent les lacunes actuelles en matière de surveillance et d’assainissement.
 

Besoin

Même si les répercussions de l’extraction des combustibles fossiles sur la santé sont de plus en plus reconnues, le racisme environnemental persiste, et les mesures de sensibilisation du public et de surveillance demeurent insuffisantes. Puisque les communautés éloignées, autochtones, racisées et à faible revenu subissent de façon disproportionnée les conséquences de l’extraction des combustibles fossiles, l’élaboration d’un plan global d’intervention s’avère nécessaire. Le projet Résistance locale aux énergies fossiles favorise le renforcement des liens entre le personnel de l’ACME, les médecins, les organisations ainsi que les dirigeant(e)s de divers pays qui luttent déjà pour améliorer la santé environnementale dans les régions touchées par la fracturation hydraulique et l’exploitation des sables bitumineux. En effet, ces personnes sont amenées à travailler en collaboration afin de cibler les questions les plus préoccupantes, de mettre au point des stratégies de communication et de plaidoyer, de combler les lacunes en matière de plaidoyer et de sensibiliser les décideur(euse)s et la population du Canada aux effets néfastes de l’extraction des combustibles fossiles sur la santé. 
 

Approche

Tout en préconisant une approche à multiples facettes, nous souhaitons créer un espace de dialogue au sein des collectivités concernées et faire connaître leur histoire. Nous visons aussi à cerner les besoins de recherche et de réglementation, à concevoir conjointement du matériel éducatif, à accroître la sensibilisation et à mettre en œuvre des mesures axées sur les solutions en faveur de la justice climatique et environnementale.
 

Régions et partenaires

Nous axons nos efforts sur deux activités d’extraction de combustibles fossiles ayant une incidence sur la santé des collectivités locales : la fracturation hydraulique dans le nord de la Colombie-Britannique, où nous sommes associés à la Skeena Watershed Conservation Coalition, et l’exploitation des sables bitumineux en Alberta et dans les Territoires du Nord-Ouest, où nous sommes associés à Keepers of the Water. L’ACME et l’Association canadienne des infirmières et infirmiers pour l’environnement (ACIIE), ainsi que leur comité de justice environnementale et de réconciliation, facilitent le processus et prêtent main-forte au projet à titre de porte-parole stratégiques en matière de santé auprès des décideur(euse)s politiques. 
 

Organisation

Ce projet s’insère dans le Programme sur les substances toxiques de l’ACME et privilégie une approche holistique de la santé planétaire en tenant compte de l’interconnexion entre les enjeux de santé environnementale. Nous nous attaquons aux déterminants sociaux et structurels de la santé afin d’entraîner des changements en faveur de l’équité et de la justice. En outre, nous reconnaissons les limites de l’influence individuelle dans un contexte de relations de pouvoir discordantes et d’inégalités dans l’accès à un environnement sain.
 

Déclaration

Nous reconnaissons la souveraineté inhérente des peuples autochtones sur le territoire connu sous le nom de « Canada ». Les représentant(e)s autochtones orienteront la prise de décisions au sein des systèmes de gouvernance coloniale.
 

Message

Grâce à des récits convaincants et à la collaboration, nous cherchons à amplifier la voix des collectivités qui subissent les effets de l’extraction des combustibles fossiles, en accord avec les principes de justice environnementale. En luttant contre les injustices procédurales et géographiques, nous alimentons les discussions sur la nécessité de freiner l’extraction des combustibles fossiles.
 

Objectifs
    1. Renforcer la capacité collective de plaidoyer dans les collectivités touchées.
    2. Accroître les connaissances des décideur(euse)s fédéraux et provinciaux.
    3. Sensibiliser le public canadien aux effets néfastes de l’extraction des combustibles fossiles sur la santé et à la façon dont celle-ci contribue aux changements climatiques.
    4.  

Résultats
    • Accroissement des connaissances et augmentation des efforts de plaidoyer liés aux effets de l’extraction des combustibles fossiles sur la santé.
    • Mise en œuvre de solutions respectueuses pour l’ensemble des personnes.
    • Élaboration d’un processus dans le cadre duquel les collectivités concernées participent activement à la formulation de leur vision d’un avenir sain.
    • Contribution au débat sur la nécessité de freiner l’extraction des combustibles fossiles pour atténuer les changements climatiques.

 

Nous vous invitons à suivre les activités du projet Résistance locale aux énergies fossiles, dans le cadre duquel nous travaillons au croisement des domaines de la santé, de la justice et de l’environnement pour assurer un avenir durable et équitable.

Pour de plus amples renseignements, veuillez écrire à Dakota Norris, responsable de la Campagne sur l’extraction des combustibles fossiles à dakota@cape.ca.