Les changements climatiques sont une « urgence sanitaire », disent les associations canadiennes pour la santé au nouveau ministre de la Santé, alors que les feux de forêt continuent

Ottawa, 10 octobre 2023 – Au moment où la fumée de centaines de feux de forêt est toujours en train de menacer des grandes villes nord-américaines, plusieurs associations canadiennes pour la santé exhortent le nouveau ministre fédéral de la Santé à traiter la crise climatique comme une urgence sanitaire.

L’Association canadienne des médecins pour l’environnement (ACME), l’Association médicale canadienne (AMC), l’Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC), le Collège royal des médecins et
chirurgiens du Canada, le Collège des médecins de famille du Canada (CMFC), l’Association de médecins indigènes du Canada (AMIC), la Fédération canadienne des syndicats d’infirmières et infirmiers (FCSII), Médecins Noirs du Canada, l’Association canadienne des infirmières et infirmiers pour l’environnement (ACIIE) et d’autres organisations ont publié une lettre ouverte au ministre de la Santé, Mark Holland, détaillant les conséquences pour la santé des feux de forêt et autres événements météorologiques extrêmes sans précédent qui sont survenus cet été.

Ensemble, les associations signataires – qui représentent des milliers de professionnel(le)s de la santé – appellent d’abord le ministre à admettre l’aggravation de l’urgence sanitaire ainsi qu’à appuyer une démarche axée sur la santé dans la lutte du gouvernement fédéral contre la crise climatique. En outre, elles lui demandent de mettre au point une approche globale pour réduire les préjudices à la santé causés par la pollution fossile (la principale cause du réchauffement climatique). Enfin, elles l’exhortent à assurer la mise en place de systèmes qui protègent mieux les personnes contre les températures extrêmes et les autres effets du réchauffement climatique.

« La crise climatique tue nos patient(e)s et pousse nos systèmes de santé au bord du gouffre – et la situation se dégrade. Les changements climatiques sont une urgence sanitaire. Si le gouvernement fédéral agit maintenant, ça pourrait sauver des millions de vies », affirme la Dre Melissa Lem, médecin de famille et présidente de l’ACME.

Le ministre Holland a été nommé à son poste le 26 juillet, date à laquelle de nombreuses communautés à travers le Canada étaient sous le coup d’un ordre d’évacuation ou d’avertissements reliés aux feux de forêt, et alors que la saison des feux de forêt avait déjà battu le record annuel.

« La saison record des feux de forêt de cette année est un rappel brutal des effets catastrophiques des changements climatiques sur nos communautés. Les changements climatiques sont une urgence de santé publique et nous avons tous et toutes la responsabilité d’agir maintenant. Cela implique de réduire l’empreinte carbone des soins de santé et de mettre de l’ordre dans notre propre maison», a déclaré la Dre Kathleen Ross, présidente de l’Association médicale canadienne.

« Le nouveau ministre de la Santé du Canada possède une occasion en or de prendre des mesures d’adaptation et d’atténuation afin que le personnel infirmier puisse mieux protéger la santé des patient(e)s par le biais de soins de santé publique à domicile et à proximité, incluant des services en santé mentale après les phénomènes météorologiques extrêmes tels que les feux de forêt. C’est maintenant qu’il faut agir pour le climat et nous sommes prêt(e)s à collaborer pour soutenir ces efforts », déclare Helen Boyd, représentante de la Colombie-Britannique pour l’Association canadienne des infirmières et infirmiers pour l’environnement.

L’Association canadienne des médecins pour l’environnement a lancé une campagne de panneaux d’affichage dans les rues de la Colline du Parlement, en parallèle à la lettre, pour s’assurer que le ministre et les autres décideurs politiques fédéraux entendent leur diagnostic à propos des menaces pour la santé causées par les changements climatiques ainsi que sa cause première – la combustion d’énergies fossiles. L’une des affiches indique « Choking on Wildfire Smoke: Brought to you by Oil and Gas » (« Suffocation par la fumée des feux de forêt : une gracieuseté de l’industrie pétrolière et gazière ») sur fond d’édifices du Parlement.

Depuis le début de l’année, les feux de forêt ont brûlé plus de 15 millions d’hectares au Canada, battant les records et répandant leur nuage de cendres à Vancouver, à New York et même jusqu’à Paris. L’ampleur des impacts sur la santé reste toujours à mesurer. En Ontario seulement, les coûts qu’ont occasionnés les soins de santé liés à la fumée des feux de forêt sur une période de cinq jours, du 4 au 8 juin, ont été estimés à 1,28 milliard de dollars canadiens.

– 30 –

Lien vers la lettre ouverte

Lien vers les affiches

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Reykia Fick, directrice des communications, Association canadienne des médecins pour l’environnement (ACME), 647 762-9168, media@cape.ca

 

Share